Category Archives: Ново !

L’université d’été «Voies du futur » Chiprovtsi 2017

Tu en as assez de tes cours monotones et ennuyeux ? Tu as envie d’acquérir de nouvelles connaissances et de l’expérience tout en t’amusant, et faire part d’une équipe internationale composée d’enseignants, étudiants et experts venus des quatre coins de l’Europe ?

L’université d’été Chiprovtsi 2017 peut être la solution.

Pendant une semaine tu pourras :

11049447_10152899389479372_1511506173875553645_n

Voir comment on tisse un tapis de Chiprovtsi, inscrit dans le patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ;

Comment teindre des tissues en utilisant des colorants naturels ;

Comment une petite région peut être en même temps parmi les plus riches et les plus pauvres en Europe ;

Goûter le vin et l’eau de vie fait maison dans la région de Chiprovtsi.

Améliorer tes compétences en langues étrangères ;

Il va de soi, les meilleures surprises tu les découvriras sur place.

1-KIZ pismeni 20151

A Chiprovtsi tu intégreras un groupe de travail  international et pluridisciplinaire, où tu seras défié à montrer le meilleur de toi-même. Pour les participants nous avons préparé des certificats et de nombreuses surprises. Rejoins-nous maintenant et tes frais de transports serons couverts. Pour cela il suffit de t’inscrire sur : place.for.future@gmail.com

Du 20 mai au 25 mai 2017, l’Université d’été «Voies du futur » vous ouvre ses portes.

Pour toutes informations supplémentaires, contactez le site du réseau éducationnel http://placeforfuture.org, ou écrivez à place.for.future @ gmail . com

10841978_10152899395169372_4899201123545028660_oDans l’ouest du Balkan, à Chiprovtsi, l’association citoyenne Stastlivetsa vous invite à prendre part dans notre équipe pluridisciplinaire et vous joindre à nos cours et travaux pratiques.  Pour la huitième édition de cet événement, nous avons choisi la problématique « La ville du futur, Le futur de la ville ». Le sujet s’inscrit dans la suite logique des thématiques traitées les années précédentes.

Cet événement à vocation éducationnelle s’inscrit dans la continuité de la dynamique d’une série d’événenements consacrés à la pratique du développement soutenable et de l’engagement citoyen initiée par le réseau éducationnel PLACE FOR FUTURE et l’Association citoyenne bulgare Chtastlivetsa.

Le réseau PLACE FOR FURURE réunit des acteurs de l’éducation et de la recherche – universités et centres de recherche dont la Nouvelle université bulgare, Sofia (NUB), l’Institut d’Etude des sociétés et de la connaissance de l’Académie des sciences de Bulgarie, La Maison des sciences de l’Homme à Dijon, l’Université de Bourgogne, l’Université de Grenoble II, l’Université de Bordeau Montesquieu1, France, l’Université Matej Bel, Banská Bystrica, Slovaquie et l’Université Jagellonne à Cracovie, Pologne, des représentants d’organisations environnementales, associations citoyennes, collectivités territoriales, des experts, des PME et des étudiants-volontaires.

Pour cette nouvelle édition de l’Université d’été, le réseau européen d’éducation « Place for futur » compte sur le soutien de :

11187423_10152899400774372_96324579216902886_oLa Nouvelle Université Bulgare, Sofia, Bulgarie. Des enseignants, chercheurs et étudiants de différents UFR sont inclus dans l’équipe de cette année.

L’association citoyenne Stastlivetsa et le réseau européen d’éducation « Place for futur » sont les organisateurs et les coordinateurs de l’événement, unique dans son genre en Bulgarie.

11011202_10152899388739372_7020264380642826916_nLe Musée d’Histoire de la ville de Chiprovtsi  met à notre disposition les locaux où les diverses activités auront lieu.

L’association « Chiprovtsi- alternative et développement » et la mairie de Chiprovtsi contribuent à l’organisation de l’événement au niveau local.

La région de Montana supporte et fait connaitre l’Université d’été de « Place for future » au niveau régional.

L’Université d’été 2016 aura lieu dans l’ouest du Balkan, dont le nom local est Stara Planina (La vieille Montagne). L’hébergement des participants et la majorité des activités seront centré sur Chiprovtsi. Cependant, les visites suivantes sont incluses dans le programme:

1-HomeMadeArchiLa ville de Belogradchik et sa forteresse, connue encore comme Kaleto ; Les chutes d’eau de Chiprovtsi, situées à quelques kilomètres de la ville et accessibles via un écosentier ; L’obrok du Gushovski monastère, qui représente une croix liée aux traditions païennes dans la région et les sacrifices qui se font encore aujourd’hui ; le monastère de Chiprovtsi, à 4 km de la ville et dont l’existence remonte au 10e siècle ; Le monastère de Klisura, actif encore aujourd’hui, construit au 13e  s., détruit plusieurs fois à l’époque Ottomane ; Lopushanshki monastère, érigé pour la première fois pendant le Seconde Empire Bulgare (13-14e s.); La maison verte de l’architecte Georgi Georgiev, située à proximité du village de Izvos ;  Le village de Prevala, au milieu d’un paysage karstique, caractérisé par la présence de nombreuses grottes dans les alentours ; Jelezna, dont les environs, autrefois, étaient riches en divers minerais, parmi lesquels  le fer qui donne son  nom au village; Le village de Belimel, occupé depuis l’Antiquité, dont certaines ruines peuvent être vues sur place.

La région de l’Ouest du Balkan est l’une des plus riches en Europe du point de vue historique, culturel et environnemental. Et pourtant, c’est aussi la région la plus pauvre de toute l’Union Européenne, pour des raisons de nature très variée, qui rendent le développement durable difficile, voir même impossible. La problématique « Le futur de la ville, la ville du futur » offre la possibilité d’explorer divers horizons et proposer des solutions à caractère social, écologique, politique, communicatif, agricole, culturelle.

11049447_10152899389479372_1511506173875553645_nDans ce but, les étudiants de cette huitième édition seront répartis en quatre groupes interdisciplinaires, qui vont traiter des thèmes lié à l’urbanisme, l’autorité locale, les activités culturelles, sociales, écologiques et économiques. Ils pourront travailler, développer et proposer des solutions sur les sujets suivants :

.

  1. Quelles alternatives pour la création d’emplois : la contribution des partis écologiques.
  2. Des communes et sociétés menés à disparaitre, naître et renaître : quelles sont les chances pour une ville en voie de disparition de connaître un renouveau économique ? Sommes-nous capables de créer de nouvelles communautés ?
  3. Occupation mobile et nouvelles vagues de nomadisme, migration et occupation virtuelle. Ou, au 21e siècle, est-il vraiment nécessaire pour les habitants de Chiprovtsi d’y rester vivre ?
  4. Sommes-nous au point de détruire notre héritage culturel immatériel ?
  5. Urbanisme et dignité humaine, politique d’urbanisation et qualité de vie !
  6. A quel point sont liés les problèmes de la ville aux problèmes de communication ?
  7. L’existence d’une économie familiale indépendante est-elle possible? Relations entre les habitants des villes et ceux des villages.
  8. Quel avenir pour une ville dépourvue de tout lien entre ses citoyens et ses dirigeants ?
  9. Innovation dans le système éducatif : est-ce la clé de la réussite ?

La langue officielle de l’événement sera l’anglais. Des résultats issus des éditions précédentes seront intégrés dans le travail de cette année, tandis que ceux présentés par les étudiants de cette année seront offerts au Musée d’Histoire de Chiprovtsi, la mairie de Chiprovtsi, la région de Montana et ses centres communautaires dédiés à l’éducation.

L’université été d’été 2016 est sponsorisée par nos partenaires:

  • Nouvelle Université Bulgare, Sofia, Bulgarie
  • L’institut Français de Sofia, Bulgarie
  • La Maison des sciences de l’Homme, Dijon, France
  • Université d’études libraires et Technologies informatiques, Bulgarie
  • La région de Montana
  • La mairie de Chiprovtsi

Pour la huitième édition de l’Université d’été, l’équipe est formée par des enseignants et scientifiques des institutions suivantes :

Des spécialistes des ONG, des experts dans divers domaines professionnels, des représentants des dirigeants politiques locaux, des personnalités locales connues pour leur expérience inestimable et autres partenaires complètent l’équipe.

Participer dans notre Université d’été propose les opportunités suivantes aux étudiants et volontaires :

  • Travailler pendant une semaine dans une équipe internationale et pluridisciplinaire, composée d’étudiants venus de diverses universités d’Europe, mais avec qui vous partager des intérêts en communs ;
  • Mener des discussions sur des sujets en vogue tels le développement durable régional, les villes en transition, les nouvelles communautés, les nouvelles pratiques culturelles et sociales ;
  • Accumuler de l’expérience et acquérir des connaissances venues d’experts reconnus   à un niveau international, de jeunes chercheurs, divers experts et des gens locaux ;
  • Connaître la nature unique et rare et l’héritage culturel de la région Ouest des Balkans ;
  • Vivre une belle aventure, se faire de nouveaux amis et découvrir la joie de s’intégrer dans une communauté internationale.
  • Travailler dans une équipe pluridisciplinaire, développer votre solidarité et savoir-faire, votre capacité à communiquer, ainsi que vous enrichir personnellement.
  • Accomplir des travaux pratiques et contribuer ainsi au développement de la région et surtout de vous-même.

Cette année notre équipe est ouverte aux volontaires et nous serons heureux d’accueillir ceux qui voudront participer à l’Université d’été.

* * *

Щастливеца“.

Il sera animé par Radosveta KRASTANOVA

(Nouvelle Université Bulgare et Association “Щастливеца“)

 et Réseau éducationnel PLACE FOR FUTURE.

Chemins du futur

“Les châteaux brillants;

Les champs couverts d’épines;

Les greniers vides;

Les vêtements de luxe;

La chaîne d’or,

Les repas copieux,

L’accumulation de richesses –

Autant d’indices du pillage.

Mais ce n’est pas la voie.

Celui qui gouverne vraiment les hommes, agit en accord avec la nature ».

Lao Dzi (6 siècle av. J. Ch.)

***

“Le moyen d’avoir raison dans l’avenir est, а certaines heures, de savoir se résigner а être démodé.”

Renan

***

Il n’y a pas de scénario qui puisse empêcher la naissance de la société civile.

~ ~ ~

Nous vous invitons à prendre part à notre projet

PLACE FOR  FUTURE (UN LIEU POUR L’AVENIR )

Le Réseau :

C’est un Réseau universitaire de promotion de pratiques de développement durable et participation citoyenne. Le porteur de ce Réseau - l’Association “Chtastlivetsa” travaille en collaboration avec plusieurs institutions et acteurs locaux, nationaux et européens.

Tous ensemble, nous formons le Réseau interdisciplinaire européen PLACE FOR FUTURE

Qui sont nos partenaires ?

 Nous nous réjouissons de compter parmi  les nôtres, des collègues et des amis des institutions suivantes :

L’Université de Bourgogne à Dijon, France

http://www.u-bourgogne.fr/

L’Université « Pierre Mendès-France » à Grenoble, France

http://www.upmf-grenoble.fr/

L’Université « Matej Bel »  à Banská Bystrica, Slovaquie

https://www.umb.sk/en/

L’Université Jaguellonne de Cracovie, Pologne

http://www.study-krakow.com/universities,2.html

Université de Fribourgs, Suisse

http://www.unifr.ch/home/fr.html

L’Université de Nottingham, Royaume-uni

http://www.nottingham.ac.uk/

La Nouvelle université bulgare, Sofia, Bulgarie

http://www.nbu.bg/en

Département de bibliothéconomie à L’Université d’études bibliothécaires et documentaires et des Technologies de l’information et de la communication à Sofia, Bulgarie

https://www.unibit.bg/en

l’Institut d’Etude des societétés et de la connaissance auprès de l’Académie des sciences de Bulgarie

http://issk-bas.org/anthropological-studies/

FIAP Institut de recherche pour la conception novatrice du travail et de la prévention, Allemagne

https://fiap-ev.org/who-we-are/

еt

: La Coalition d’organisations non gouvernementales et initiatives citoyennes “Za da ostane priroda v Bulgaria” (For the Nature in Bulgaria)

http://en.forthenature.org/

Le conseil dépatamental du Département Montana, Région Bulgarie du Nord-Ouest

http://oblastmontana.org/en/index.php

La Municipalité de la ville de Tchiprovtsi

http://www.chiprovtsi.bg/

Que faisons-nous ?

Place for Future offre la possibilité d’allier la nouveauté, la diversité, les loisirs et le divertissemet, avec la préoccupation pour l’environnement, l’éducation, la connaissance interpersonnelle, et tout cela dans le cadre d’une énorme variété de possibilités de participation: ateliers, concerts et conférences en plein air, séminaires, discussions, débats, tables rondes.

Nous sommes réunis par la préoccupation pour l’avenir de notre cadre de vie –  cet environnement qu’est notre quartier, notre ville, notre région, notre milieu professionnel et amical.

Rejoignez-nous!

11049447_10152899389479372_1511506173875553645_n

UNIVERSITE DE PRINTEMPS L’EUROPE VOYAGE: , Tchiprovtisi, Bulgarie

* * *

UNIVERSITE DE PRINTEMPS L’EUROPE VOYAGE: TCHIPROVTSI 2014 Engagement citoyen et Développement soutenable 19-24 mai 2014, Tchiprovtisi, Bulgarie

UNIVERSITE ITINERANTE ET ECOLE D’ETE TCHIPROVTSI 2013 

Notre prochain événement: Juin 1 – 9 2013 Université itinérante dans la région des Balkans de l’Ouest et Ecole d’été  Chemins du Futur Tchiprovtsi 2013

Présentation de la Neuvième Université itinérante PLACE FOR FUTURE, Chiprovtsi, Stara Planina (20 -25 mai 2017).

Organisateurs : Сеntre francophone de réussite universitaire (CRU), Faculté de formation continue, en ligne et à distance, Association « Chtastlivetsa ».

Conférenciers :  Radosveta Krastanova (CRU), Dessislava Alexova and Elena Tsitselkova – Association „Shtastlivetsa”.

placeforfuture.orgL’Université itinérante PLACE FOR FUTURE est destinée aux étudiants de toutes les disciplines et spécialisations de la NUB. La participation dans cet événement permet aux étudiants d’améliorer leurs compétences sociales et linguistiques dans un milieu interculturel et de faire connaissance avec la région Bulgarie du Nord-Ouest (nature, histoire, traditions).

Langues de travail : français, anglais.

Emmanuel HUSSENET: La COP21 à Paris pourrait-elle changer le monde ? Face à un enjeu universel, les limites du pouvoir politique ?

Ce n’est qu’une partie des questions auxquelles Emmanuel HUSSENET,

explorateur français du Grand Nord, écrivain et journaliste,

et Gueorgui STEFANOV (WWF – Bulgarie et Association “Щастливеца“), gestionnaire de projets – Coalition climatique en Bulgarie, vont proposer des réponses puisées dans leur expérience de terrain.

Le débat est organisé par l’Institut français de Bulgarie,

avec le soutien de la Commission européenne et en partenariat

avec le Réseau éducationnel PLACE FOR FUTURE,

WWF – Bulgarie, la Coalition climatique en Bulgarie et

les associations За земята – Приятели на Земята България“ (Amis de la Terre – Bulgarie)

еt “Щастливеца“.

Il sera animé par Radosveta KRASTANOVA

(Nouvelle Université Bulgare et Association “Щастливеца“)

 et Réseau éducationnel PLACE FOR FUTURE.

La COP21 à Paris pourrait-elle changer le monde ?

Face à un enjeu universel, les limites du pouvoir politique ?

Y a-t-il quelque chose de nouveau qui a émergé à la suite de la dernière Conférence des Parties (COP) 21 sur le Climat qui s’est tenue à la fin de 2015 à Paris ? Rappelons que chaque année, les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place, dans le but de limiter le réchauffement climatique. Le 12 décembre 2015, un accord international sur le climat, applicable à tous les pays, est validé par tous les participants, fixant comme objectif une limitation du réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d’ici 2100. Nombre de scientifiques, chercheurs, experts et hommes politiques, qualifient la convention, signée par près de 200 pays membres de l´ONU, comme un pas important car elle désigne la direction générale  et vise à coordonner les efforts à l’échelle du globe.

Et pourtant, les questions demeurent :

Les principales causes du réchauffement climatique semblent échapper à la gouvernance. Est-il de la compétence des États de réformer des règles commerciales mondialisées? Les pays riches pourront-ils payer les coûts drastiques afin de soutenir « la transition écologique »  dans les pays du Tiers monde et  « mettre au vert » l’économie mondiale? Aujourd’hui nous devons faire face aux effets de la pollution industrielle accumulée dans l’atmosphère au cours des décennies précédentes. Les générations à venir sauraient-elles s’adapter et survivre aux changements provoqués par notre génération?

Pourrait-on sortir de l’ère des énergies fossiles, et à quel prix? L’apport des énergies renouvelables serait-il suffisant afin de répondre aux besoins de nos sociétés et nos industries gourmandes en consommation? La solution technologique qu’on nous propose, saurait-elle nous faire sortir de l’impasse ou ne serait-elle qu’un leurre,  résultat d’une foi sans limites dans les capacités de la science et des innovations?  Ne serait-il plus sage qu’on s’oriente vers des modes de vie fondés sur une économie de décroissance et qu’on apprenne à réduire nos besoins au strict minimum?

En effet, c’est l’ensemble des activités humaines qui est en cause – les modes de vie, les pratiques agraires, les postulats  économiques liés aux concepts du développement et de prospérité, le système de prise de décision au niveau local, ainsi qu’au niveau global. Ce qui parait déjà incontestable, c’est qu’aucun pouvoir ne peut y faire quoi que ce soit, sauf en coopération étroite avec tous les autres et que les enjeux planétaires demandent des solutions à l’échelle de la planète. Des solutions qui exigent l’implication de tous les acteurs et de tout un chacun.

Ce n’est qu’une partie des questions auxquelles

Emmanuel HUSSENET, explorateur français du Grand Nord, écrivain et journaliste, et Gueorgui STEFANOV (WWF – Bulgarie et Association “Щастливеца“), gestionnaire de projets – Coalition climatique en Bulgarie, vont proposer des réponses puisées dans leur expérience de terrain. Le débat est organisé par l’Institut français de Bulgarie, avec le soutien de la Commission européenne et en partenariat avec le Réseau éducationnel PLACE FOR FUTURE, WWF – Bulgarie, la Coalition climatique en Bulgarie et les associations “За земята – Приятели на Земята България“ (Amis de la Terre – Bulgarie) еt “Щастливеца“. Il sera animé par Radosveta KRASTANOVA (Nouvelle Université Bulgare et Association “Щастливеца“).

Еманюел Юсене:
Може ли Клrматичната конференция в Париж да промени света?

В състояние ли е политическата система да се справи с един планетарен проблем?

facebook event: CLICK HERE!

plakat

Двата дебата се реализират с финансовата подкрепа на Европейския съюз.

Съдържанието на дебата е изцяло отговорност на „За Земята » и по никакъв начин не може да се приема, че отразява позициите на Европейския съюз.